Références historiques

références historiques

PRINCIPALES DATES HISTORIQUES DANS L'ACTIVITÉ DE SCAM DEPUIS 1930

1930 Premier appareil fabriqué et portant le logo SCAM : « Dégazeur » destiné à l'Institut de chimie de Florence.
1931 Premier « évaporateur terrestre » fabriqué pour produire 350 l/h d'eau distillée pour l'institut de chimie de Florence.
1932 Première « usine de refroidissement » pour le refroidissement des chambres de l'équipage et des munitions entrepôt du croiseur royal « Emanuele Filiberto » (fourni aux chantiers navals de Leghorn)
. 1933 Premier « serpentin d'évaporateur marin - circulation de type forcé » pour le navire royal « Muzio Attendolo » - débit de 90 m³/j.
1933 « unité de réfrigération » mixte pour le refroidissement de l'entrepôt avant de munitions et d'accastillage du croiseur royal « Montecuccoli ».
1934 Premiers « éjecteurs d'air » avec condenseurs de surface fabriqués pour le destroyer « Greche ».
1935 Premier « éjecteur d'air » installé sur le navire de la Marine royale italienne « C. Cavour ». Des équipements similaires, avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, ont été fournis aux navires royaux suivants : Garibaldi, Vittorio Veneto, Littorio, Doria, Conte di Savoia.
1937 Quatre « refroidisseurs » d'eau distillée pour la chambre de pompage du E.I.A.R. (autorité de diffusion de la radio italienne) de Prato Smeraldo.
1937 Deux « filtres » à air à rotation avec stratifications huilées, fabriqués pour Cappelli & Ferrania de Ferrania.
1937 Premier « thermo-compresseur à vapeur » fabriqué pour Bataille de Paris.
1938 « Unité de réfrigération » à deux étapes à 460 000 frig/H entre +16 °C et +18 °C fabriqué pour le navire royal « Savoia ».
1948 Premier « Évaporateur terrestre à effet multiple » , débit de 3 m³/h, fabriqué pour les moulins d'acier ILVA de Piombino.
1948  « Serpentin évaporateur d'eau de mer » à 50 m³/j pour le navire transatlantique de passagers « Conte Grande ».
1949 Première « pompe gérée par moteur » pour l'huile de transformateur fabriqué pour la branche italienne de Tecnomasio Brown Boveri SA.
1950 Premier « projet de tour de refroidissement à tirage naturel » , charge d'eau de 1 200 m³/h, hauteur 30 m, diamètre de base 22 m, avec remplissage en bois, construit pour la branche italienne de Michelin S.A. de Turin.
1950 « Refroidisseur » air/eau avec ailettes et tubes elliptiques plaqués en cuivre, fabriqués pour la R.A.I (Autorité italienne de diffusion).
1950 Nouveau type de « filtre à air » pour les moulins d'acier de ILVA de Bagnoli.
1952 Premier « Ensemble pour usine d'évaporation d'eau de mer » fabriqué pour le navire à moteur « Mirella D’Amico ».
1955 Première « tour de dégazage à tirage forcé » , diamètre à la base de 9 m, hauteur de 13 m, avec remplissage en bois, fournie à la Società Interconsorziale Romagnola.
1956 Premier « ensemble d'évaporateur d'eau de mer » , de type avancé, débit de 40 m³/j, installé sur le navire-école « Amerigo Vespucci » sur les chantiers navals de la Marine italienne de La Spezia.
1956 « Tour de dégazage à tirage forcé » ayant 48 ventilateurs de 1,7 m de diamètre, un débit de 11 500 m³/h, fournie à Anic de Ravenne.
En 1955-1957, pour Anic, quatre autres tours à tirage naturel – 5 000 m³/h chacune, hauteur 52 m, diamètre à la base de 46 m – furent construites pour Anic.
1959 Premier « R.C.M. » usine d'évaporation de type (moteur à récupération de chaleur) » , débit de 20 m³/j, fourni à l'armateur Sicilnavi. Testé à la salle d'essai de Fiat Grandi Motori à Turin, il a été installé sur le navire « Villar Perosa » de Fiat.
1962 « Usine d'évaporation à triple effet » produisant un débit d'eau distillée de 240 m³/j, installé sur le navire transatlantique de passagers « Guglielmo Marconi ».
Une usine similaire a été installé sur le navire transatlantique de passagers « Galileo Galilei » aussi.
1963 Première « usine d'évaporation d'eau de mer SCAM-Flash, débit de 300 m³/j, installée sur le navire de tourisme « Oceanic ». Des usines de même type ont été installées sur les principaux navires de croisière italiens : Eugenio Costa, Federico Costa, Carla Costa et Enrico Costa.
1965 « Tour de refroidissement à tirage induit » à 13 000 m³/h, avec une structure en béton armé, fournie à la station d'énergie thermale d'ENEL (autorité italienne gouvernementale de l'énergie) à Bastardo (Pérouse).
1966 Premier « évaporateur R.C.M.-V » , fonctionnant également avec de la vapeur, débit de 60 m³/j, pour le navire à moteur « Santa Valeria ». Le même type d'usine a été installé sur les principaux navires pétroliers italiens ayant une jauge brute de 250 .000 tonnes.
1967 Première « unité de réfrigération » à 3 400 000 frig/h fournie à Farmitalia de Settimo Torinese (Turin). Avec une seconde unité jumelle, installée dans le même atelier, elle a été la plus grande usine de ce type jamais en fonctionnement en Italie.
1968 « Usine d'évaporation SCAM-Flash » , débit de 76 m³/j, installée sur le croiseur « Vittorio Veneto », et plus tard aussi sur le croiseur « Andrea Doria ».
1969 « Usine d'évaporation SCAM-Flash » , débit de 48 m³/j, installée sur le destroyer « Audace ». Le même type d'usine a été installée sur le destroyer « Ardito », les croiseurs « Andrea Doria » et « Caio Duilio », ainsi que sur le navire-école « Amerigo Vespucci ».

iso 9001
Share by: